BIENVENUE !

Le Blog

de l'Unité Pastorale saint-Michel
11
Déc

Des nouvelles de Marie, Mère des Pauvres (avec la Vierge “de Rognonas”)

L’intuition de faire péleriner Marie sur tous les chemins de notre diocèse toujours à pied, avec et vers les plus pauvres de nos frères et sœurs pour vivre au milieu d’eux, les rencontrer, les consoler prend corps.

Incarnée dans une Vierge à l’enfant joyeusement et généreusement prêtée par la paroisse de Rognonas, Marie, mère des pauvres, a pris la route depuis Sufferchoix le 8 décembre 2019 au soir pour offrir à tous et chacun Celui qui s’est fait  pauvre pour nous enrichir de sa pauvreté : son Fils unique. Elle ira ainsi de paroisse en paroisse dans notre diocèse

Emmenés sur tous les chemins et les clôtures par des cœurs aussi pauvres que vaillants, Marie et son Fils ont vocation à passer de lieu pauvre en lieu pauvre. Là où  on est seul, là où on souffre, là où on se sent rejeté, là où on n’a plus d’espoir, là où on a faim, soif, froid… là où on manque d’amour. Là où on a découvert qu’on a besoin d’un autre pour vivre.

Marie, mère des pauvres, est ainsi arrivée hier  en tout début d’après-midi dans l’église de Pelissanne, alors qu’elle était à Lambesc depuis le 8 décembre au soir. Nous n’avions pu la faire péleriner de nouveau plus tôt puisqu’elle s’est avérée très  grande et lourde (pour celles et ceux qui ne l’ont pas encore vue, le lien vers les photos ci-dessous vous permettra de découvrir). La période de noël a été l’occasion pour des âmes ingénieuses et généreuses de lui fabriquer un engin qui lui permette d’être déplacée en roulant. Les plans ont été conçus par un jeune homme paraplégique, sur le modèle d’une joélette, ces véhicules qui permettent d’emmener des personnes handicapées en randonnée. Deux chrétiens ont ensuite réalisé le véhicule selon les plans, avec du matériel de récupération, notamment des roues de fauteuil roulant. L’engin, opérationnel mardi, Marie a été promenée par le père Thierry Joseph Beguin dans Lambesc, dans les rues, pour la plus grande joie et l’émerveillement de tous mais aussi dans une maison de retraite où les résidents, surpris de cette visite imprévue, l’ont touchée, priée et lui ont pour beaucoup offert leurs larmes. Il lui fallait reprendre la route. Le père Joseph était heureux de l’accueillir à Pelissanne, notamment en mémoire du père Thierry Destremeau qui, comme le disait Monseigneur Dufour à ses obsèques cherchait les pauvres, leur compagnie. C’est aussi une paroisse endeuillée, pauvre en cela,  qui a besoin d’être consolée. Il est bon que Marie s’y trouve.

Une petite équipe d’une dizaine de personnes s’est donc retrouvée hier matin à l’église de Lambesc pour marcher le père Thierry Joseph, les 15 kms qui séparent Lambesc de Pelissanne, par des petites routes avec Marie mère des pauvres. Route goudronnée, chemins pierreux, chemins de terre, ronces, départementale, hameau, village, zone d’activité… nous sommes passés” au milieu”. “Quand ils traversent la vallée de la soif, ils la changent en source”. Telle est la vocation de Marie et de l’enfant Jésus qu’elle porte pour l’offrir au monde. Ni or ni argent mais son Fils.

De belles rencontres, la Providence qui nous a nourris alors même que le père Thierry Joseph venait de manifester sa faim et sa soif, des personnes croisées qui se confient à la Vierge, une famille de rwandais réfugiés qui marche avec nous et pleure en arrivant en disant que ce chemin leur a rappelé les 1000 kms qu’ils ont fait à pied pour fuir le génocide, sous les balles souvent…

Grandes grâces et action de grâce. Marie, mère des pauvres, est maintenant à Pelissanne donc, pour environ deux semaines. Nous lui confions tous les habitants de cette unité pastorale et, à la veille de la retraite des prêtres, tout notre diocèse.

Service des pauvretés du diocèse d’Aix et Arles
Communion Bethléem