BIENVENUE !

Le Blog

de l'Unité Pastorale saint-Michel
19
Avr

REPORTAGE … BOUGE TON ECOLE – SAMEDI 7 AVRIL

Chaque institution ou \et organisation est ponctué de temps forts : ils constituent  des étapes fédératives où l’on donne à voir son appartenance au même ensemble, pour faire corps.

Dans la Commission Thélot pour l’avenir de l’Ecole, dont l’objet était de définir le Système éducatif français pour les 20 prochaines années, nous avons bien mesuré lors des auditions et consultations l’importance de cette conscience institutionnelle de l’enseignement et de l’éducation, que ce soit dans les écoles publiques ou privés.

L’Enseignement catholique, représentant plus de 90% des établissements privés, n’échappe pas à la règle. Pour cette évolution de l’éducation que nous sommes en train de connaître, il a fait le choix de creuser la notion de Réenchantement, pour faire «Bouger son Ecole». Tel était le thème partagé par les diocèses d’Aix et Arles, Digne,  Gap, le 7 avril 18 à l’Arena du pays d’Aix. Ce rassemblement d’enfants, jeunes ,et adultes, parents, enseignants, gestionnaires, s’est tenu à l’initiative du directeur diocésain Jean-Marc Vincenti, en présence des trois Evêques, Monseigneur Dufour, Monseigneur Malle, Monseigneur Nault, et de Pascal Balmand, Secrétaire Général de l’Enseignement catholique, invité pour la circonstance.

Impossible de rendre compte de la richesse des présentations réalisées en ateliers ou prestations scéniques par les écoles, collèges, lycées participants à cette journée : chorales, vidéos, peinture, activités créatives, contes, comédies musicales, parcours de réflexion éducative …où les talents de chacun se sont exprimés. Une mention spécifique cependant pour les 5 établissements de notre Unité pastorale dont la rencontre avec les chefs d’établissement respectifs et les équipes présentes a été particulièrement instructive.

A l’Ecole Notre Dame de Barbentane, la pédagogie est personnalisée et la classe coopérative exploite le matériel Montessori et celle du Père Faure à travers les connaissances des neurosciences ; une école qui vise à rendre l’élève acteur de son apprentissage.

A l’Ecole Jeanne d’Arc de Graveson, «Apprendre pour partager» est inscrit en première ligne du projet éducatif de l’école et s’exprime sur le terrain par le parrainage des grands envers les petits de maternelle, par l’entraide avec le Sénégal, par la participation active aux nombreux partenariats en lien avec la Mairie, à travers le jumelage avec Thônex et la pratique d’une écologie citoyenne.

A l’Ecole Notre Dame de Grâce de Maillane, kinésiologie et Brain gym viennent soutenir ces mêmes qualités pédagogiques, en insistant sur «l’accueil de l’enfant et pas seulement de l’élève», que l’ouverture à d’autres horizons vient développer à travers les relations diverses établies avec les Etats –unis, la Russie, Madagascar ; et localement avec la Crèche du village et l’Oustau voisin.

A l’Ecole Alpilles–Durance, on développe «une école de projet mue par le dynamisme de son équipe enseignante où chaque personnalité est invitée à s’exprimer pour enrichir les élèves à travers des projets divers et nombreux touchant le sport, la culture, les arts, le développement durable, la solidarité, la coopération», précise la Directrice.

Dans la continuité, le Collège Alpilles-Durance met en œuvre l’interdisciplinarité qui donne sens au projet d’apprentissage de l’élève. En lien avec l’Association Tina Kieffer, la scolarité d’une jeune cambodgienne est prise en charge sur la durée de sa scolarité par les élèves de la 6eme jusqu’à la 3eme : une concrétisation de l’Enseignement Moral et Civique (EMC), qui aborde notamment la scolarisation des populations défavorisées, à travers le programme «Toutes à l’Ecole». Si l’enseignement des langues est une priorité du collège, relayé par les voyages interculturels et les échanges en Anglais et en italien, l’apprentissage des matières scientifiques est valorisé par la création de nouveaux laboratoires qui offrent un cadre d’étude adapté aux technologies actuelles. Mais le Directeur l’affirme : «C’est la disponibilité et l’implication des enseignants qui donne une réelle valeur ajoutée aux propositions éducatives et dans les différents partenariats culturels et sportifs». En effet la qualité des élèves acteurs dans les prestations théâtrales de ce même samedi après-midi, faisait honneur aux intervenants, et fut particulièrement remarquée, y compris par la profession !

Qu’il s’agisse des 4 écoles précitées ou du collège, tous les membres de ces communautés éducatives, rencontrés, s’accordent à saluer l’implication du Père Jan et des religieuses dans le champ de la Pastorale auprès des enfants et des jeunes. Cette proximité avec chaque paroisse de l’UP Saint Michel traduit, en actes, cette école missionnaire à laquelle Monseigneur Dufour conviait les participants lors de la Célébration de la Parole dans l’Aréna d’Aix en Provence : «La partition doit s’écrire sur 5 expériences de la vie chrétienne : celle du service …celle de la vie fraternelle…celle de la rencontre avec le Christ vivant …celle de la formation biblique et catéchétique…celle de l’expérience d’une communauté missionnaire».

Ce temps fort fut l’occasion de les vivre ensemble !

Françoise Gaussen